Albert Einstein

Un être humain est une partie du tout, que nous appelons
“Univers”, une partie limitée par l’espace et le
temps. Il expérimente lui-même ses pensées et ses
sentiments comme quelque chose de séparé du reste —
une sorte d’illusion d’optique de la conscience. Cette
illusion est pour nous une forme de prison, nous limitant
à nos désirs personnels et à l’affection pour les quelques
personnes vraiment proches de nous. Notre tâche doit
être de nous libérer de cette prison en élargissant notre
cercle de compassion, pour embrasser dans leur beauté
toutes les créatures vivantes et l’ensemble de la nature.
A. Einstein

Ce contenu a été publié dans citations, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *